var Phenix = function () {
Troll du Web depuis 1996

Pourquoi je fais une grande croix rouge sur mes bulletins de vote

Je vais aujourd’hui faire une entorse à la règle « pas de politique sur ce blog », la seconde de l’histoire.

Je vais commencer par tordre le cou à une légende aussi répandue que nuisible : Non, quand on vote blanc ou nul, on ne vote pas pour la majorité ! Quand on vote blanc/nul, on ne vote pas !
C’est mathématique, X+0 = X et non pas X+1.

En bref, comme en belgique, on ne peux pas s’abstenir de voter, le vote blanc est la seul manière de ne pas faire de choix, de ne pas prendre de responsabilité par rapport a ceux qui nous gouvernent. Car oui, je ne veux pas me sentir responsable par mon vote de toute la merde qui va me tomber dessus.

Je ne vote pas, pour plusieurs raisons :

Tous pourris

Aucun parti politique ne correspond à mes idées. Aucun parti ne veux prendre de « bonne » décisions pour améliorer la belgique et faire en sorte que tout aille mieux pour tous.

Nous sommes un petit pays, avec deux langues national. Personne dans le monde ne nous comprend... Nous somme le pays ou il y a plus de ministre par habitant... Il y a TROP de politicien en Belgique.

La Belgique, c’est 3 gouvernement, 3 communauté, des régions, des provinces et enfin des commune... A quand un partit politique pour simplifier tout ça ? On a 2 gouvernements de trop, les communautés créer des confits internes, les régions ne servent à rien et les provinces n’en parlons pas...

C’est chiant pour le citoyen, ça coute des MILLIARD a faire fonctionner et ça découpe le pays en administrations incompréhensible...

A quand un parti politique pour dire « On va faire moins de politique et plus d’action » ?

La démocratie ? La particratie oui !

Particratie ? Qu’est-ce qui raconte encore cet illuminé !?

En Belgique, les partis politiques font la pluie et le beau temps comme bon leur semble... Au dernière élection, le PS a PERDU, mais notre premier ministre actuel et aussi le président du PS...

Je vous renvoie vers la page wikipédia .

Des promesses, toujours des promesses !

Pendant les élections, on vous promet mont et merveille. Une fois au pouvoir on remplis son compte en banque et on ne bouge pas... Voilà la dure vie des politiciens Belge.