var Phenix = function () {
Troll du Web depuis 1996

La VOO saga, Episode 2 : L’attaque du routeur

Cet article fait suite à « La VOO saga, l’épisode 1 ».

J’ai donc téléphoné pour savoir quand les débits promis allaient fonctionner. Comme je le supposais, je ne bénéficierai de mes 100 Mb/s qu’au début du mois prochain. On ne change pas d’offre au milieu du mois chez VOO, ça demanderait de faire des opérations mathématiques sur la facture en fonction du nombre de jours passés sous l’ancienne offre et sous la nouvelle.

Bref, je n’ai plus qu’à attendre décembre.

L’attaque du routeur VOO

En attendant, j’ai plongé un peu plus dans le routeur installé par VOO. 
Le routeur en lui-même est un Netgear tout ce qu’il y a de plus innocent en apparence :

Rooteur netgear VOO

Routeur Netgear <span class="caps">VOO</span>

C’est quand tu te rends dans l’interface admin que tu constates le désastre :

<span class="caps">VOO</span> - <span class="caps">GUI</span>
BEURK

Si on passe sur l’horreur qu’est l’interface, je constate rapidement que certaines options qui me sont un peu vitales, ne sont pas disponible :

  • Impossible de configurer le serveur DHCP.
  • Impossible de configurer les serveurs DNS.

Pire, le serveur DHCP est bridé ! Vous n’avez même pas un réseau de classe C , seulement 25 machines pourront se connecter à votre réseau WIFI.
Bon je dis « seulement », avec 25 IP, dans la majorité des cas, on a assez, mais bon... C’est bridé, vous n’êtes pas maitre du routeur.

Vous ne pouvez pas non plus changer les serveurs DNS, vous êtes condamné à utiliser ceux de VOO. Qui est bien sûr soumis à la censure du gouvernement belge.
Alors bien sûr, on peut toujours changer autrement, mais le confort de mettre les DNS de google directement sur le routeur c’est quand même plus amusant.

Ce truc est une boite noire, impossible à configurer de manière intelligente. Bref, c’est de la merde !

Heureusement, VOO nous offre la possibilité de passer en mode « Bridge ». Ce qui désactive tout et transforme le routeur en modem basique. Ça vous permettra de brancher derrière votre propre routeur.
J’ai découvert d’ailleurs que cette option n’était pas disponible depuis longtemps. Je ne dois pas être le seul à râler sans doute...

Je vous montre une dernière chose pitoyable et amusante : le serveur web du routeur tourne... en ASP...

<span class="caps">VOO</span> routeur <span class="caps">ASP</span>

À suivre en décembre donc.

3 Messages

  • La VOO saga, Episode 2 : L’attaque du routeur

    Le 10 juillet 2013 à 09:35 par Targan82

    Salut à toi, je suis tombé par hasard sur ton article.

    J’ai aussi passé mon routeur en mode bridge pour le caler devant un TP-Link TL-WDR3600.

    Au début j’avais direct branché le routeur en DHCP, ça fonctionnait, ensuite j’ai calé le TP link sur ip fixe du routeur voo 192.168.0.2, ça fonctionne aussi, je me suis dit aller, plutôt que de passer en bridge, je fais foutre la 0.2 en DMZ.

    Et la ça fonctionnait étrangement moins bien. Du coup j’ai ouvert les port 1 à 9999 sur la 0.2. Finalement ce matin après encore une déconnexion intempestive du routeur voo (qui ne veut pas se relancer sauf en l’éteignant cette fois, avant suffisait d’aller dans son interface web et attendre 1 minutes) je me dis aller boum je le balance en bridge, on verra si en faisant juste un job de modem simplement ça ne lui fera pas déconnecter aussi souvent.

    Je précise au tout début en mars 2013 alors que je sortais d’une ligne Scarlet à 2mbits (au secours) j’avais alors Voo Un Peu (15mbits) et aucune déconnections.

    Elles sont survenue il y deux mois. Au début en pleine nuit, au matin plus le net, et après environs toutes les deux heures aléatoirement.

    Chiant pour mes MAJ auto podcast et sauvegarde sur drive de mon smartphone android, et surtout pour ma femme qui pestait.

    Bref j’aurais juste voulu savoir si tu avais encore autant de déconnections ? Et si ta vitesse était aussi bonne qu’en mode modem routeur directement.
    Car devoir aller l’éteindre pour le relancer c’est assez chiant, comme on a pas accès à l’interface web (même avec l’ip qu’il a donné à mon routeur TP-Link)

    De plus plus besoin d’ouvrir de ports sur le routeur si j’ai bien compris.

    Merci d’avance.

    Répondre à ce message