var Phenix = function () {
Troll du Web depuis 1996

La 1er édition du salon du drone de Bruxelles

Parfois ça vaux la peine de sortir de la cave.

Le 7 et 8 mars dernier ce déroulait le salon du drone à Tour et Taxis.
J’ai eu la chance de pouvoir y aller, c’était probablement le meilleur cadeau de St Valentin du monde, jusqu’à l’année prochaine.

Je m’intéresse aux drones de manière épisodique, j’aime bien, je trouve que ce sont vraiment de belle machine avec un potentiel important. Autant dans l’amusement que pour le monde professionnel, les applications sont déjà nombreuse, et cela risque d’entrer en expansion maintenant que tout le monde s’intéresse à eux.
De nombreux aspect font quand même vraiment peur, même si cela fait un moment qu’on utilise des drones à des fins militaires, les applications policières ne m’enchante pas.

C’était dans une salle assez modeste, avec une zone de démonstration beaucoup réduite. Comme s’ils avaient voulut faire du concentrer de technologie.
Une vingtaine d’exposant, et une zone de test.

Il y avait pour tout les goûts et presque toutes les bourses, du plus petit :

Mode moustique : ON

En passant par ceux de taille modeste :


Puis il y avais aussi les grands :


Des très grands :

Je l’ai baptisé « Soupe aux choux » !
Fun fact : les hélices sont en bois, cela donne de la souplesse au vol du drône. Celles en carbonne sont beaucoup plus « Speed ». Cela a un impact sur l’autonomie

Et ensuite il y a les « bordel, ça vole vraiment ça ?! » :


Et puis il y a aussi ceux qui risque de déclencher la 3e guerre mondial :

La famille SkyHero...
Non, sérieusement, le jour ou ça vole dans mon jardin, j’appel l’armée...

Vu le succès, j’espère qu’ils recommenceront l’année prochaine, dans une salle plus imposante !

1 Message

Un message, un commentaire ?
modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.