var Phenix = function () {
Troll du Web depuis 1996

Hadopi : La france du ridicule.

Comme je l’ai déjà dit dans un autre article : ce blog n’a pas de volonté politique. Néanmoins, je surveille de très près la débâcle de la HADOPI en France. Au cas où, un imbécile en Belgique voudrait suivre l’exemple du nain-bécile. Je vous livre ici un article qui pourrait être un résumé de la situation française. Je prends volontairement des raccourcis, et je n’applique probablement pas l’ordre chronologique des événements.

Encore une fois (parce que ce n’est pas la première loi du genre), des personnes qui n’y connaissent rien (et ne veulent pas connaître) prennent des décisions qui affectent des milliers de personnes négativement pour satisfaire quelques riches qui on basé leur business sur un modèle totalement dépassé.

C’est en 2009 (Le 12 juin, date de mon anniversaire), que « la loi création et internet » a été mise en place, lançant une vaste chasse aux sorcières contre les vilains Internautes qui font mourir de faim les artistes. Je ne vais pas revenir sur toutes les astuces juridiques qui on été utilisées pour stopper l’avance de ce projet, toujours est-il qu’HADOPI est née.

Protégeons les artistes du téléchargement illégal, c’est le maître mot de cette loi. Leur droit d’auteur sur les CD que vendent les « Ayants droits » (ici l’industrie du disque) leur manque tellement :

Source : mistipi.com

Il est clair qu’ils faut défendre cette grande source de revenus qui les fait vivre non ? Trêve de plaisanterie, rares sont les artistes qui soutiennent cette loi. Non cette loi a pour objectif de mettre en place une infrastructure de contrôle de l’Internet. D’ailleurs, du coté de la vente sur Internet, c’est pas mieux , les artistes gagnent des clopinettes.

Depuis le début de son mandat, Nicolas Sarkosy s’est employé à contrôler tout les médias qui l’entouraient. Il agit exactement comme un « People », il manipule son image et ce que l’on dit de lui. A ceci près qu’il est aussi au pouvoir de son pays, et qu’il ce sert de ce contrôle pour sa propagande.

Pas totalement convaincu ? Je vous invite à regarder ce reportage suisse :

Bref, il a pour lui la quasi totalité de la presse et par ce moyen il peut manipuler la France toute entière. Toute ? Non ! Un média résiste encore et toujours à l’envahisseur : Internet ! En témoignent, toutes les vidéos de ces « gaffes » qui circulent sur les différents hébergeurs.

Rien n’échappe aux Internautes, il sont dangereux pour l’image du président et il faut que cela change. Pour cela, sont le couvert de principes moraux incontestables : lutte contre la pédo-pornographie et contre la contre-façon, on va mettre en place un système de surveillance de l’Internet. Plus généralement, on va lutter contre tout ce qui est immoral sur internet . Bref, on va mettre en place tous les outils pour censurer et on va créer des lois pour légaliser tout ça.

Première chose : on a un gros problème, avec la présomption d’innocence il est très difficile de prouver que vous avez téléchargé illégalement la dernière bouse auditive de Sakira. Ce n’est pas grave on va inventer la négligence caractérisée et inverser les rôles : vous êtes présumé coupable, c’est à vous d’apporter la preuve de votre innocence. Et vous n’avez pas le choix, c’est la loi ! Un non sens juridique. Oui, cette loi nous dit : « Vous êtes coupables si vous n’avez pas protégé votre connexion internet ». Le bloggeur bluetouff se pose encore beaucoup de questions .

Maintenant que juridiquement on peux condamner n’importe qui n’importe comment, il nous faut les moyens techniques pour trouver les vilains Internautes qui pillent la culture (et accessoirement aussi ceux qui critiquent le président français et ses petits copains).

Bref, premier instrument : la machine à spam la plus cher du monde : l’HADOPI et TMG une société privée chargée de « flasher » les vilains téléchargeur de mp3 et de films sur les réseaux Peer to Peer. Ça ne tilt pas ? Je vous rassure, dans un premier temps, moi non plus. Mettons cela dans le réel : imaginez qu’une société privée installe des radars pour flasher les automobilistes et envoie ensuite les résultats à la police qui vous enverra l’amende. Il est aussi possible de dénoncer ceux qui vous voient rouler trop vite à la police pour qu’elle les punissent. Oui, l’HADOPI vous encourage à dénoncer ceux qui téléchargent !

Une fois flashé, on vous envoie un mail, puis une lettre si on vous reprend, et enfin on vous coupe votre connexion internet, sans possibilité de souscrire un autre abonnement internet. C’est la riposte graduée.

En théorie, tout à l’aire fait pour vous dissuader de télécharger le dernier film à succès. En pratique, tout le monde s’en fou. Oui car des moyens de protection existent, certains commencent même à en faire un commerce .

Les vrais impacts de la loi HADOPI on valu aux services secrets français de ce faire « engueuler » par leur homologue américain . Et pour cause, de plus en plus d’Internautes cryptent leur connexion pour ne pas ce faire prendre. Technologie jusque là principalement utilisée par des personnes au but bien plus malsain que de télécharger le dernier Lorie.

Autre conséquence : une perte d’équilibre sur le réseau. Actuellement, seul le réseau PeerToPeer est surveillé. C’est donc logique que les Internautes l’abandonnent pour des solutions de téléchargement direct type Megaupload ou Rapidshare. Mais voila, le Peer to Peer c’est le partage dans les deux sens, j’envoie et je télécharge le fichier en même temps. Le téléchargement direct est à sens unique et cela risque d’engorger les connexions. Le problème est techniquement plus complexe que ce que j’expose ici, mais je n’ai pas les connaissances techniques pour rentrer dans les détails, je ne peux que vous conseiller cette lecture .

Le fin du fin

Le second instrument et le pire serait la mise en place, comme le veut le gouvernement français, d’un système de Deep Packet Inspection (DPI). En gros, un système qui ouvrirait chaque donnée qui transite sur Internet pour y chercher des traces de contenu « Copyrighté » (ou d’autres choses, le système ne se limite pas obligatoirement au MP3, mais aussi à la dernière vidéo montrant Sarkosy insultant un agriculteur ).

Pour les mêmes raisons qui font que la Poste ne peux pas ouvrir votre courrier, le gouvernement français ne doit pas ouvrir vos mails (ou toutes autres données) ! Mais, comme vous n’avez rien à cacher, ce n’est pas grave, ils vont quand même le faire.

La neutralité du net

Ce que les politiques ne veulent pas comprendre, c’est que ce qui fait qu’un pédophile peut diffuser sa merde sur internet fait aussi qu’un journaliste peu librement s’exprimer. S’il faut lutter sans relâche contre le premier, on doit préserver le second. Or, sous couvert de priver l’un de diffuser des contenus odieux et de protégé les droits des artistes des lobbys industriels, pourquoi ne musellerait-on pas aussi le journaliste ? C’est jamais qu’un nom de plus sur la liste noir.

Prenons un cas concret : imaginons qu’un terroriste prenne le train pour faire un attentat. Peut on reprocher au chemin de fer d’avoir transporté le terroriste à destination ? C’est la même chose pour les FAI : ils ne sont pas responsables de ce qui transite sur le réseau.

On en rit encore

Ceux qui veulent « réguler » Internet n’y connaissent rien, mais alors vraiment rien, en témoigne leur prestation et réponse aux questions légitimes des Internauts. Florilège :

Christine Albanel, ministre de la Culture de 2007 à 2009, elle commencera à mettre en place les bases de l’HADOPI. Le monde entier se moque encore d’elle à cause de son intervention sur les moyens de protections :

Le monde entier rigole, mais ça n’empêche pas cette chère Christine d’intégrer France Télécom en tant que directrice exécutive chargée de la communication interne, externe, du mécénat et de la stratégie. Cherchez l’erreur...

On pourrait croire que les politiques qui utilisent Internet pour diffuser leurs propagandes seraient plus intelligents. Et comme le montre Marland-Militello, c’est vraiment pas ça. Sur son (moche) blog cette charmante personne lèche gentiment le cul des ayant-droit, de l’HADOPI et de son bien aimé président Sarkozy. On y apprend, entre autres, que La France à la pointe de la lutte européenne contre le piratage , que c’est les FAI qui doivent faire tout le boulot ou encore que l’HADOPI contribue à développer un Internet civilisé, respectueux des libertés et des droits et devoirs de chacun .

Heureusement certains l’aident un peu à comprendre , probablement en vain.

Vous n’avez pas assez rit ? Aller, on continue !

HAPODI cherche un community manager

Oui, ils veulent jouer sur un terrain qu’ils ne maitrisent pas . Tout les français on envie de devenir fan d’HADOPI sur Facebook et bien sur tout le monde à envie d’avoir ce super poste : ici ou encore .

Je ne sais pas s’ils ont trouvé, mais je plains d’avance le pauvre type qui acceptera ce poste, il risque fort d’en voir des vertes et des pas mûres...

Nous on est au dessus des lois

Mais il y a encore plus drôle ! Le gouvernement français veut imposer au citoyen de sécuriser sa connexion internet, c’est écrit comme ça dans la loi, se gardant bien de définir la « connexion internet ». Partant du constat que pour qu’un site internet soit disponible, il faut que le serveur qui l’héberge possède une connexion internet, 3 hakers vaillants, ( Paul Da Silva, Bluetouff et RootBSD ) on fait un rapide audit de sécurité des sites Internet de l’état.

Comme vous pourrez le constater ici , c’est affligeant, certaines failles sont exploitables par un gamin de primaire, alors imaginez ce que peu faire un gus dans un garage.

Comment est-ce que l’état veux imposer au citoyen de sécuriser son accès internet alors qu’il n’est même pas foutu de protéger ses sites webs ?

Dans le même registre, HADOPI qui ne respecte pas le droit d’auteur , c’est même fort non ?

Free, le FAI de la résistance

Au risque de faire un jeu de mots vu et revu, cher Free ils ont tout comprit ! En résistant à l’HADOPI, ils se font un super coup de pub, remontent dans l’estime de beaucoup de monde, et évitent les frais de procédure qu’ils devraient avoir en s’empressant de coopérer avec l’état. Une rumeur circulerait attestant qu’il aurait transmit le nom des premiers abonnés flasher en format... Papier ! En effet, rien dans la loi ne précise le format .

Aujourd’hui on est où ?

Les premiers mails sont partis, enfin on le pense, on croit même avoir un gagnant . Le débat s’enlise, et l’état s’entête à vouloir mettre HADOPI sur les rails, on a beau leur répéter que ce serait catastrophique, inefficace et bien trop cher, rien n’y fait. Pourtant, il est fort probable que jamais HADOPI ne fonctionnera correctement, comme le rappelle Paul Da Silva , la loi ne sera probablement jamais appliquée, car les conséquences seraient graves.

Ils peuvent envoyer des lettre, des mails, mais s’il vous condamnent, ils risquent de se retrouver devant la cour Européenne des Droits de l’Homme ou la cour Constitutionnelle… Ben oui, je l’ai dit plus haut : votre courrier ne peux pas être lut n’importe comment ! (Lire : Hadopi is over… If you want it !)

Conclusion

HADOPI est la machine à spam la plus cher du monde destinée à vous faire peur ! Et à vous faire installer des logiciels de « sécurisations » qui seront en fait de véritables mouchards qui, quand il ne vous empêcheront pas d’aller sur les réseaux Peer to Peer, vous surveilleront et préviendront les ayants-droits de vos moindres faits et gestes.

On n’oubliera pas de si tôt le pionnier en la matière, le bien nommé failware d’orange !

Ce tenir informé ?

Il y a pas mal de monde pour monter aux créneaux contre cette loi stupide, en voici quelques un :