var Phenix = function () {
Troll du Web depuis 1996

Dracula, c’est plus ce que c’était.

Non, vraiment, je pense qu’aujourd’hui le vampire est mort !

En fait, je pense que les réalisateurs de films ne savent plus ce que c’est un vampire. Car aujourd’hui, le vampire n’est plus cet Immortel, puissant mort-vivant, charmant les êtres humains pour boire leur sang. Non, aujourd’hui nous avons affaire à une forme moderne du vampirisme :

Il est pas beau le vampire ?

Ce qui me fait dire ça, c’est le film que j’ai vu entre hier et aujourd’hui matins : Priest. Le vampire est un croisement entre un Alien et un muthttp://p.henix.be/ecrire/?exec=document_edit&id_document=216ant, alors qu’il devrait être le plus intelligent des morts-vivants. Pire, dans Priest, les vampires n’ont même pas de base humaine. Ils ne sont pas humains et ne l’ont jamais été, ils naissent vampire (et con aussi). Ils ne sont donc plus des morts-vivants ! Dans Priest, la seule chose que les vampires ont de vampires, c’est le faite de mourir au soleil...

Déjà, quand j’ai vu « l’assistant du vampire », je trouvais le vampire ridicule. Dans ce film-là, ils ont inventé le « demi-vampire » en gros, tu gardes toutes les qualités du Vampirisme, et tu vires tous les défauts.
C’est logique, tu n’es qu’un demi-vampire...

Grâce à Twilight sans doute, le vampire est devenu vendeur, donc dès qu’on peut on colle des vampires dans le scénario, c’est vendeur, le vampire c’est « IN ». Être un vampire c’est classe ! C’est juste dommage de devoir tourner le film dans le noir...