var Phenix = function () {
Troll du Web depuis 1996

Amis journalistes, vous me dégoutez

Aujourd’hui, la Belgique connait un grave accident de car : 28 personnes mortes, dont 22 enfants . C’est tragique, tout le monde sera d’accord là-dessus.

Capture-d'écran-2012-03-14-à-18.28.20-650x365.png

Mais aussi tragique que soit cet accident, faut-il vraiment faire une « Édition spéciale » pour cela ? Déjà qu’hier (je crois) on a eu droit à une autre « Édition spéciale » pour un attentat dans une mosquée (1 mort seulement). Allez vous faire des éditions spéciales chaque fois que quelqu’un meurt d’une mort violente en Belgique ? J’ai un scoop pour vous, ça arrive tout le temps, tous les jours.

Le principe de l’ « Édition spéciale » c’est justement qu’elle est spéciale, qu’elle n’arrive pas tous les jours. Elle montre un fait, particulièrement marquant, quelques chose qui sort de l’ordinaire. Ici c’est un accident de la route, comme il y en a beaucoup trop.

Une notion d’échelle

Oui, tout ne mérite pas une édition spéciale, qu’un attentat terroriste, ou une fusillade dans les rues de liège aient une édition spéciale, c’est légitime, les faits sont d’une rare violence pour notre pays. Mais montrer en boucle des familles en deuil ?

Pensez aux familles !

Est-ce que vous pensez, sérieusement, que les familles ont en cette période envie de faire la Une de vos émissions à la noix ? Vous n’êtes pas un soutien pour elles, parce que pour dire du vent, vous êtes très très fort. La prose est tournée au dramatique extrême, on a l’impression que vous êtes reporter de guerre. Mais niveau informations, c’est d’une redondance...

En 2 minutes, le présentateur (désolé, je ne connais pas son nom, et je m’en fou) a répété les faits au moins 3 fois. En prenant des airs très sérieux, pour vous convaincre que c’est une « Tragédie nationale ». Vous êtes les rois du meublagent. Avec une info qui prend grand maximum 1 minute a expliquer dans le détail, vous nous faites une heure de journal spécial. Est-ce que ça ne pouvait pas être dit dans le journal normal ? Histoire de le remplir d’informations intéressantes ?

Avec l’affaire DSK , le journalisme français est mort, mais force est de constater que les journalistes belges sont tout autant des tocards...