var Phenix = function () {
Troll du Web depuis 1996

Trucs et astuces

Une commande #bash findrm pour ce faciliter la mémoire

La commande find est extrêmement pratique. Surtout quand on la met en musique avec la commande rm pour faire le ménage dans certain dossier.

Cependant, je trouve la syntaxe assez complexe, et j’en ai marre de faire une recherche Google à chaque fois. Du coup, hop, une petite fonction bash à mettre dans le fichier .bashrc :

  1. # Trouver et supprimer certains fichiers
  2. findrm () {
  3. if [ "$1" != "" ]; then
  4. find . -name "$1" | xargs rm -vf
  5. fi
  6. }

Merci jluc qui m’a signalé qu’il valait quand même mieux tester l’existence de $1 avant de faire n’importe quoi !

Besoin de supprimer tous ces fichiers .DS_Store qu’un vilain utilisateur de Mac à mis dans un dossier ? findrm ".DS_Store" !

J’ai activé le mode verbose (-v quoi) de la commande rm pour avoir un détail de ce qui se passe.
Attention quand même à bien faire un backup avant, car cette fonction ne va pas vous demander votre avis avant de supprimer les éléments !

Edit :

On me signale que c’est plus optimisé d’utiliser xarg ! Merci tofulm.

  1. # Trouver et supprimer certains fichiers
  2. findrm () {
  3. find . -name "$1" | xargs rm -vf
  4. }

Supprimer complètement un fichier d’un dépôt git

Cela arrive de temps en temps, sur une application qu’on connait mal ou qu’on a pas conçue : on fait un dépôt git, le git ignore, et on oublie un fichier de configuration avec des password dedans.

Et bien sur, manque de pot, vous avez déjà tout envoyer dans un dépôt public Github. Vraiment, c’est pas votre journée...

Bref, il existe une petite astuce pour supprimer un fichier de tout les commits du dépôt. C’est un peu lent, car il va réécrire chaque commit que vous avez fait sur le projet.

  1. git filter-branch --tree-filter 'rm filename' HEAD

Après il faut utiliser git push -f pour réécrire le dépôt en ligne. Généralement, on évite cette opération, mais dans le cas d’un fichier avec des codes d’accès, c’est un moindre mal.
Et bien entendu, cela ne vous dispense pas de changer le password en question !

Voir en ligne : Permanently remove files and folders from Git repo

Script de découpe des fichiers flac et cue sous GNU/Linux

La découpe de fichier flac + cue sous GNU/Linux, ce fait via la ligne de commande.
C’est assez casse pied à mémorisé, du coup, j’ai fait un mini script qui s’occupe de cela :

  1. #!/bin/bash
  2.  
  3. # Ce script facilite l'extraction de fichier flac + cue
  4. # Il ajoute également tout seul les métadonnées pour importation
  5.  
  6. # Exemple : splitflac fichier.cue fichier.flac
  7.  
  8. # Dépendant :
  9. # sudo apt install cuetools shntool flac
  10.  
  11. # Découper le fichier
  12. echo "|Extraction des fichiers|"
  13. cuebreakpoints "$1" | shnsplit -o flac "$2"
  14. # Récupérer les méta donnée du flac
  15. echo "|Extraction des métadonnées|"
  16. cuetag "$1" split-track*.flac

Dépôts github : https://github.com/phenix-factory/splitflac


Si vous n’avez plus de réseau sous linux après l’installation de Windows 10

C’est directement la merde, sans internet !

Si après la mise à niveau vers Windows 10, votre partition Linux n’arrive plus à se connecter au réseau et donc à Internet, ne tapez pas tout de suite sur votre BiduleBox !

Il est possible que cela soit la faute de Windows 10 !

J’ai une carte Intel I270-v et après avoir installé Windows 10, ma partition Linux Mint n’arrivait plus à se connecter au réseau.

Après des heures de recherche la solution est assez WTF : il faut désactiver le Wake on Lane (WoL) de Windows.

Rendez-vous dans les propriétés de votre carte, onglet Power management et décocher les cases relatives au WoL.


Windows 7 et mise à jour qui tournent folles

Aujourd’hui c’est le dernier jour pour profiter de la mise à jour gratuite vers Windows 10.

Du coup, vous avez peut-être sortit votre vieux CD de Windows 7 pour réinstaller tout ça, après tout, quand c’est gratuit... C’est vous le produit.

Bref, vous pourriez être confronté, comme moi a l’impossibilité d’installer les mise à jour. Elles tournent en boucle et voilà, rien ne se passe.
C’est génial non ? Bien entendu impossible de passez à Windows 10 sans faire quelques mises à jour de Windows 7.

Bref, voici une solution pour sortir de la mélasse :

  1. Téléchargez ce patch pour le 32bits ou ce patch pour le 64bits.
  2. Redémarrez Windows.
  3. Installez le patch.
  4. Redémarrez (encore...).
  5. Lancez les mises à jours.
  6. Prenez la direction de la cafetière la plus proche.

Voilà !

Voir en ligne : Windows 7 : après une réinstallation Windows Update ne trouve pas de mises à jour !