var Phenix = function () {
Troll du Web depuis 1996

Comptoir du Troll

Du Troll, bien velu, comme on l’aime :).
Sérieusement ça va être le bordel ici !


Wordpress et les placeholders

N’importe quoi !

Il y a quelque temps, j’avais envie de mettre des placeholders sur le formulaire de login d’un Wordpress.
Rien de spécial donc, je me dis que ça doit être assez simple. Une petite recherche donc et je tombe sur cela :

http://premium.wpmudev.org/forums/topic/share-adding-placeholder-attr-to-wp-login-form

Passez par jQuery pour ajouter des placeholders ?! Idiot... Je me dis que la communauté wpmudev.org ne dois pas être des plus fiables et je continue de chercher :

http://wordpress.stackexchange.com/questions/130729/placeholder-text-for-registration-form

Stackexchange cette fois, même réponse : passer par jQuery...
A ce stade je me dis qu’il y a un truc qui ne tourne pas rond, d’autant que je ne trouve aucune autres solutions.

J’ai fini par tomber sur ça :

https://core.trac.wordpress.org/ticket/24324

Quelqu’un à proposé un patch il y a 3 ans pour intégrer les placeholders au core de Wordpress.
Le patch a été refusé car, attention :

Yes, we should be solving problems rather than creating them. Placeholders are not to be used as substitutes for labels. Don’t see what helper text you need for a username and password. So, no, I don’t think core needs to add placeholder support to the login form.

Voilà, donc si ce n’est pas un problème, il ne faut pas changer.
Supporter de nouveau attribut HTML, ce n’est pas utile, ce n’est pas une raison suffisante pour changer les choses.
Wordpress, ce merveilleux CMS à l’interface admin responsive...

Encore une fois, on se retrouve en face d’informaticiens qui pensent mieux savoir ce qui est bon pour les autres plutôt que de supporter un maximum de chose pour laisser les autres utiliser ce qu’ils veulent. C’est dommage et ce n’est pas la première fois que cela m’arrive :(.



Si tu veux être cool, deviens partisan du revenu universel

Le revenu universel, c’est l’affranchissement du travail forcé, de l’esclavage moderne qui gangrène notre société.

Nous finirons tous remplacé par des robots, plus productif, qui travail 24h/24, sans (presque) jamais faire d’erreur.

Les informaticiens sont aux premières loges : je passe énormément de temps à me demander comment je peux automatiser les tâches les plus rebutantes de mon activité.
On a notre disposition une myriade d’outils dont le seul but est de rendre notre travail moins pénible. Ou moins débile, cela dépend.
Je dois faire 100 fois la même opération ? Je m’arrange pour faire un script qui va s’en occuper.

Le revenu universel ou la mort du capitalisme tel que l’on le connaît, c’est une évolution nécessaire qui s’obtiendra d’une manière ou d’une autre. J’espère...

Voir en ligne : Si tu veux être cool, deviens partisan du revenu universel

@Numerama ! Tu racontes n’importe quoi...

Numerama, c’est, je cite :

Numerama, le média de référence sur la société numérique et l’innovation technologique

Alors, je me demande quand même comment un article, écrit par Julien Lausson, bourrés d’approximations a pu passer la validation ?

Déjà le « titre à clic », véritable aimant pour les détracteurs des distributions GNU/Linux qui vont ce précipiter dessus, passons, tout le monde doit vivre.
Mais confondre Grub et le noyaux Linux ?

Grub est un système d’amorçage (c’est dit dans l’article pourtant), et ce n’est pas le seul, il y a LILO par exemple. Rien à voir avec Linux donc, c’est un programme différent.

Ensuite, cette « faille » sécurité suppose un accès physique à la machine. Ici le clavier. A partir du moment ou un pirate à un accès physique à la machine, personne ne s’emmerderait à utiliser une faille de ce genre.
On boot l’ordinateur sur un clé USB, et on a accès à tout le disque dur de la personne (s’il n’est pas chiffré).
On peux même extraire le disque dur de l’ordinateur pour le brancher ailleurs et l’analyser.

Donc les deux chercheurs en sécurité informatique n’ont pas trouvé une « faille » mais un « bug » dans Grub. Ce n’est quand même pas la même chose. Je doute même que l’on puisse parler de piratage.

Voir en ligne : On pouvait pirater Linux en appuyant 28 fois sur la même touche