var Phenix = function () {
Troll du Web depuis 1996

Windows

Contourner un proxy filtrant avec PuTTY et Firefox

Je ne suis pas un professionnel de la sécurité, je ne sais pas a quel point cette méthode est fiable, ni si elle fonctionnera aussi pour vous. Il est également probable que le règlement de votre institution vous interdise de contourner les mesures de sécurités mises en place.

Utilisation à vos risque et péril !

Il m’arrive régulièrement de me retrouver dans un environnement web bien sale, avec un proxy qui filtre le contenu et bloque l’accès a certain sites.
Comme tous ces outils sont bien bêtes et bloquent souvent des sites légitimes, et que je avais bien le temps, je me suis amusé à le contourner.

Avoir une connexion la maison

La première étape consiste à avoir un accès « outdoor » qui servira de relai. Ici j’utilise mon ordinateur à la maison.
Comme beaucoup, j’ai un adresse IP dynamique, problème que j’ai corrigé en utilisant le service nsupdate.info. Si le proxy bloque nsupdate.info, il faudra partir chaque matin avec votre IP sous le bras...
Si vous avez un nom de domaine chez OVH, vous pouvez vous en servir aussi.

Ensuite, il suffit de connecter PuTTy sur cette machine. Dans le cas où le proxy n’accepte pas les connexions SSH sur le port 22, changer le port SSH sur votre machine pour utiliser le même que celui du proxy (8080 par exemple).
Pour cela j’ai utilisé mon téléphone et ma connexion 4G (oui, oui :->) et j’ai modifié la configuration SSH.

Configurer l’hôte dans PuTTY

Il faut aussi ajouter le proxy dans la configuration PuTTy.

Configurer le proxy dans PuTTY

Ouvrir un tunnel SSH

On va ensuite ouvrir un tunnel SSH pour y faire passer le trafic de notre navigateur web. Ce qui circulera entre le proxy et vous sera complètement illisible pour le premier proxy, car protégé par le tunnel SSH.

Ouvrir un tunnel SSH

Dans « port source » placé le numéro de port du proxy (ici 8080). Coché aussi « dynamique ».

Brancher Firefox sur le tunnel.

Brancher Firefox sur PuTTY

On branche ensuite Firefox sur ce nouveau « proxy ». Placer « localhost » dans le SOCKS et coché bien SOCK v5. Coché également la case « Proxy DNS when using SOCKS v5 ».

Il reste à vérifier que vous avez accès à internet :).


Si vous n’avez plus de réseau sous linux après l’installation de Windows 10

C’est directement la merde, sans internet !

Si après la mise à niveau vers Windows 10, votre partition Linux n’arrive plus à se connecter au réseau et donc à Internet, ne tapez pas tout de suite sur votre BiduleBox !

Il est possible que cela soit la faute de Windows 10 !

J’ai une carte Intel I270-v et après avoir installé Windows 10, ma partition Linux Mint n’arrivait plus à se connecter au réseau.

Après des heures de recherche la solution est assez WTF : il faut désactiver le Wake on Lane (WoL) de Windows.

Rendez-vous dans les propriétés de votre carte, onglet Power management et décocher les cases relatives au WoL.


Windows 7 et mise à jour qui tournent folles

Aujourd’hui c’est le dernier jour pour profiter de la mise à jour gratuite vers Windows 10.

Du coup, vous avez peut-être sortit votre vieux CD de Windows 7 pour réinstaller tout ça, après tout, quand c’est gratuit... C’est vous le produit.

Bref, vous pourriez être confronté, comme moi a l’impossibilité d’installer les mise à jour. Elles tournent en boucle et voilà, rien ne se passe.
C’est génial non ? Bien entendu impossible de passez à Windows 10 sans faire quelques mises à jour de Windows 7.

Bref, voici une solution pour sortir de la mélasse :

  1. Téléchargez ce patch pour le 32bits ou ce patch pour le 64bits.
  2. Redémarrez Windows.
  3. Installez le patch.
  4. Redémarrez (encore...).
  5. Lancez les mises à jours.
  6. Prenez la direction de la cafetière la plus proche.

Voilà !

Voir en ligne : Windows 7 : après une réinstallation Windows Update ne trouve pas de mises à jour !