var Phenix = function () {
Troll du Web depuis 1996

Série

La recette pour bien rater une série : « Walking Dead »

Comment ont-ils bien pu rater la série « Walking Dead » ? Franchement, je me le demande... La BD était tellement bien, avec un scénario bien huilé. Je ne pouvais jamais m’arrêter quand je la lisais...

La série par contre, je la regarde, mais c’est limite une corvée...

Ils avaient pourtant tout pour réussir : des acteurs qui ressemblent assez aux personnages de la série, un budget adapter, des effets spéciaux, bref tout ce qu’il faut pour donner vie à la BD. Qu’est-ce qui a foiré ?

Je pense que les scénaristes n’ont pas lu la BD en fait... Car ils ont pris tellement de liberté par rapport à elle que la série est vidée de son âme. C’est triste !

Attention, vas-y avoir du spoile, donc si vous n’avez pas vu/lut « Walking Dead » arrêtez-vous ici !

C’est bon, les hommes des cavernes sont partis ? OK alors on y va !

Comment rater une bonne série basée sur une BD au succès planétaire ? Mode d’emploi  !

1# Ajoutons des personnes ! On a le budget de toute façon.

Vu que c’est une série américaine, il faut absolument qu’ils intègrent des acteurs noirs de peau. Sinon ils vont passer pour des vilains racistes...

Soit, mais au lieu de faire évoluer la série pour mettre ceux de la BD, il faut les intégrer directement... Et tant qu’on y est, on va les stéréotyper ! Ben oui, c’est tellement plus marrant un noir nommé T-dog...

T-dog

C’est clair que par rapport à Tyreese, on y gagne...

Parce que bon, montrer un « black » charismatique, fort, sous-chef de groupe, ce n’est pas vraiment américain comme truc... On préfère montrer T-Dog qui a par courir quand il voit des zombis et se blesser gravement avec la portière d’une voiture, ne sert à rien...

Et puisqu’on n’est pas misogyne, on ajoute aussi une femme. Mais avec le même procédé. Au lieu de la schizo Michonne qui avait vachement la classe avec son Katana.

Ils ont mis... Elle :

Désolé pour elle, mais je ne me souviens même plus de son nom ni même de ce qui lui arrive dans la série... C’est dire l’inutilité du personnage...

Ils auraient pu s’arrêter là, ça n’aurait pas trop altéré la série, mais non, ils ont continué : plus on est de fou plus on rit. Dommage, Walking Dead, ce n’est pas vraiment fait pour rire...

Donc, on ajoute ! Aller c’est partit, Merle Dixon !

Mais... À quoi tu sers ? Bon OK, tu es marrant, mais tu disparais rapidement... On a aucun doute sur le fait que tu vas revenir, mort ou mort-vivant, vu que ton frère en est convaincu, et bien qu’il te manque une main. Tout le monde combat des zombis avec une seule main en pissant le sang, c’est facile.

Ben oui, il à un frère : Daryl Dixon !

Il n’est pas dans la BD, mais en fait, c’est limite lui qui sauve un peu la série. Sans lui, les personnages de la série seraient tous morts depuis longtemps. Daryl est un chasseur, il nourrit tout le monde.
Dans la BD c’est Gleen qui risque sa peau pour aller chercher de la nourriture dans la ville pleine de zombis.

Mais c’est trop de précarité pour la série sans doute... Trop de zombi. Bref on préfère avoir un chasseur ça aide. D’ailleurs c’est pratique pour pister les petites filles qui courent dans les bois...

C’est aussi le seul personnage dont l’esprit correspond un peu à celui de la BD... Parce que les autres on subit un lavage de cerveau qui les a tous rendus peureux, et débiles...

La série est pleine de personnages qui n’ont rien à faire là, mais j’y reviendrais dans...

L’ajout de scène qui n’ont rien n’avoir avec la BD, qui ne servent à rien et qui sont pourrie en plus...

Oui, parce qu’en plus de faire la chaise musicale des personnages, ils ajoutent et retirent des scènes.

Donc, histoire de voir que l’apocalypse c’est trop injuste pour les personnes âgées...

Si si, rappelez-vous ! Quand Gleen ce fait enlever par de la racaille qui protège un home pour petit vieux :

Ha ben c’est vraiment trop sympa ! Franchement, c’est l’apocalypse, il y a des zombis partout, mais honnêtement, ça me rassure de voir que quelqu’un prend soin de mamie...

Plus sérieusement : on s’en fous...

Sans compte, que bien sûr, autant les personnages sont tous absents de la BD ! D’ailleurs, c’est toute la scène qui est absente de la BD...

Le CDC, c’est pareil, mais en pire ! On vous y raconte comment ça se fait que les morts marchent... Hallucinant ! Dans la BD on n’a encore aucune explication ! Ici non plus, ce n’est pas super détaillé, mais quand même...

Les personnages dont on a pitié, dans la BD ils meurent... Pas dans la série

C’est certainement ce qui m’a le plus cassé les couilles. Dans la BD, Shane meurt assez rapidement. Mais c’est trop cruel, et puis, ça fait une histoire de cul honteuse en moins à raconter, vu que le personnage est mort... Mais surtout ça fausse pas mal la donne au niveau de l’intrigue « Mais pourquoi les morts ils marchent maman ? ».

C’est la même chose au niveau des mutilations, Rick perd une main, mais vu que les évènements qui la lui font perdre n’arrivent jamais...

Autre personnage qui aurait dû mourir : Lori, la femme de Rick. Cet évènement va d’ailleurs lui faire perdre en partie la boule. Dans ma BD, Lori est tué pendant l’assaut de la prison avec la petite fille qu’elle venait de mettre au monde. Cruel non ? Trop pour la série, puisque depuis le dépars, Lori n’est même pas enceinte... Du coup de pas de problème.

Ce qui fait la grosse force de la BD, c’est que, quand on commence à lire, on sait que tous les personnages sont en danger de mort permanent. Tous, même les personnages que l’on considère comme centraux. L’auteur sera sans pitié, et c’est ça qui est bien ! C’est ça qui rend la BD vraiment oppressante !

On est vraiment une bande de mauviette !

En cas d’attaque de zombi, une chose est à peu près sure : seuls les plus forts survivront. Pas uniquement en force physique, mais aussi en force de caractère.

Mais dans la série, ils sont tous subitement devenus des lopettes qui hurlent au premier zombi. Relax bordel ! Tu vas en voir encore des centaines...

Le cas le plus flagrant de lopettisation, c’est certainement Andrea...

Andrea dans la BD, elle est forte, courageuse, et souvent au poste de sniper du groupe, elle tire vite et juste. Ce n’est clairement pas une débile.

Andrea dans la série c’est une putain de chialeuse de merde ! Franchement... elle ne sait pas se servir d’une arme, elle ne sait même pas en remonter une !

Elle ne sert à rien non plus, tellement à rien que Dale lui à confisqué son pistolet... D’ailleurs, c’est quoi ce truc « Dale garde les armes »... Clairement, dans un monde rempli de zombi, on n’a pas besoin d’arme.

Je ne vous parlerai pas de la scène ou ils perdent la petite fille face à 2 (oui deux !) zombis... C’est super zombi on réussis à faire fuir Rick qui en profite pour planquer la fillette. Pour une raison inconnue du monde, la fillette se barre de sa cachette (sans doute pour aller jouer, ou alors c’est un pedobear zombi de la forêt qui lui a offert une sucette).

Et quand on respecte un peu la BD, on tire en longueur des scènes qui dure maximum 3 pages !

Je crois que je vais passer mon temps à hurler pendant la saison 2, ou ils rencontrent (enfin) Hersel. Enfin ce qu’ils ont bien voulu laisser de ce personnage, qui passe de fermier (Le BD) à vétérinaire (la série). L’âge a aussi changé, tout comme le tempérament...

Ça fait 2 épisodes qu’il tire en longueur le sauvetage de Carl, qui s’est fait tirer dessus. Et bien sûr, tout le monde chiale et on a de grandes discussions philosophiques « Est-ce que ce ne sera pas mieux que Carl meurt, vu qu’il y a des zombis partout ? »...

Je vous passe les scènes ou ils vont chercher du matériel pour l’opération de Carl qui est bien ridicule, car, vu que c’est Dale qui garde les armes, ben ils ont l’aire con quand il y a une trentaine de zombis qui bouche l’entrée. Moi aussi je prendrais juste 2 pistolets, un fusil à pompe et un fusil de chasse, sans munitions bien sûr, pour attaquer un endroit rempli de zombi...

Cette série prend l’eau, il faut tout recommencer à 0 !


Moi, j’aime pas Misfits !

Alors, j’ai envie de dire du mal de cette série, tout simplement. Je ne l’aime pas. C’est personnel bien sûr, et ce n’est que mon avis. Si comme moi vous n’aimez pas cette série, vous allez aimer l’article. Sinon, bha peut-être que vous aimerez l’article aussi :D.

C’est donc un article plein de mauvaise foi, de jugement de gout, etc. Vous êtes avertis.

Attention, il y a du spoil ! Donc si vous n’avez pas vus... Ne lisez pas... Ou lisez pour ne pas regarder, au choix.

Je n’ai pas dépassé le premier épisode , déjà rien que d’avoir lu les résumés, me laissais un avis très négatif :

  • C’est anglais, et généralement, moi et l’humour anglais, ça passe mal. Par exemple, je n’aime pas non plus Docteur Who.
  • Les personnages principaux sont des adolescents , et quand c’est jouer par des ados, ben forcément ils font des trucs d’ado pour que les ados s’identifient. Je ne sais pas, mais sur moi ça ne marche pas, au contraire ça m’exaspère.
  • On aurait dit un remake des 4 fantastiques , sauf qu’ils sont 5 histoire de faire mentir ceux qui diraient que c’est un remake des 4 fantastique...

Bref, ça partait mal. Mais bon, en gros j’ai retenu que c’était des racailles qui avait des supers pouvoirs grâce à un éclair venu de je sais plus ou...

Ze bad boy !

Et ça pour être des racailles, ce sont des racailles. Les premières minutes de l’épisode 1 servent qu’à bien insister là-dessus en présentant les personnages qui s’habille dans une sorte de tenue de prison, le tout accompagné d’une musique à vous déchirer les tympans...

Bande de racaille !

Ils sont là pour faire des travaux d’intérêt général parce qu’ils ont été méchants... OK, on s’en fou ! En résumé, on a le black de service, la racaille à casquette, le mec le plus chiant de la terre (j’y reviendrais), la fille à l’accent incompréhensible, la pute et le timide... Quelle belle bande de... Loser !

Mais ça va changer ! Car en un éclair, ils vont se transformer et acquérir des super pouvoirs .

Après les 5 premières minutes où on les voit « travailler » (je dirais plus tôt qu’ils se font chier mutuellement). Un étrange évènement climatique survient. Des boules de neige grosse comme mon chat (je n’ai pas de chat, mais c’est pour avoir une échelle bien connue sur le web) tombent du ciel... Et défonce des voitures, des cabines téléphoniques, des pavés... Mais pas le mec qui se la prend sur l’épaule !

C’est gros quand même...

Il a une chance de poney pas possible quand même, même pas un bleu ! La ou une voiture est bonne pour un séjour cher le carrossier... Je sais que les carrosseries des voitures sont de moins en moins solides, mais quand même...

Bon, pas de quoi fouetter un chat, mais je l’ai vu, ça gâche tout...

Ensuite survient le fameux éclair, celui qui va les transformer...

L’éclair !

Quand j’ai vu ça, j’ai fait pause, je suis allé sur Wikipédia , histoire de voir les dates. La série date de 2009, pas de 2000... En 2009 on peut faire mieux que ça quand même.

Après ça, ont passe un moment à voir comment ils ont trop une vie de merde et que c’est même à cause de ça que c’est des racailles.

Pendant ce temps, leur pouvoir se déclenche : le premier c’est la lecture de pensée ! Un grand classique, pour plusieurs raisons :

  • Pas besoin d’effet spécial, juste besoin de jouer un peux avec la bande-son au montage.
  • C’est sans doute un des pouvoirs les plus utiles jamais inventés par l’homme.
  • Ça permet de faire des « évolutions » vers d’autre type de pouvoir mental, comme la télékinésie.

Bref, ça fait le café et ça ne coute rien. Au passage, ici ça marche aussi sur les animaux, je ne savais pas que les animaux pensaient en anglais ! Le langage du cerveau est universel sans doute...

Le second pouvoir qui se déclenche est l’invisibilité. Contrairement à la lecture de pensée, cela demande un peu de travail au niveau des effets spéciaux, et là, ils ont fait un choix étrange ...

Devenir invisible ? Secoue la tête !

Non, vous imaginiez la transition visible/invisible comme ça vous ? En secouant la tête dans tous les sens ?

Un truc comme les camouflages termo-optique de Ghost in the shell, ce n’est pas la mort, si ?

Le pire, c’est qu’en plus d’être invisible, ce plus personne ne l’entend... Damned, il ne parlait déjà pas beaucoup...

Le pouvoir du Black est, c’est de remonter le temps... STOP !!! Impossible, on ne peut pas remonter le temps, c’est prouvé scientifiquement... Mais soi. Ici pour une fois l’effet est amusant, et pas mal pensé.

Le pire du pire !

En dehors du concentré de mauvaise foi que je viens de sortir, il y a un personnage qui m’a fait arrêter direct le visionnage de cette série. Ce n’est pas vraiment la mort et c’est excusable les effets spéciaux, mais qu’un des personnages principaux m’exaspère, non c’est inexcusable.

Au cas où vous n’auriez pas compris, je parle de ce type :

Le mec le plus chiant de la terre.

Je dédie à ce personnage le titre de « personnage le plus chiant de toute l’histoire des séries TV » . Oui, rien que ça. Car il fait chier les autres 100% du temps de la série.

Bart Simpson est un saint à côté de ce mec. Le scénario n’attend de lui que de balancer des vannes pas drôles à longueur de temps, c’est chiant et ça m’a rapidement cassé les noix ?

Trop drôle !

C’est vraiment ça qui fait que je n’aime pas cette série... Est-ce qu’il meurt à un moment ? Ça pourrait devenir bien sans lui :D.


Que reste t’il de Geek dans The big bang theory ?

On ne présente plus « The big bang theory », un série qui comporte aujourd’hui 4 saisons et dans laquel on peu suivre les aventures de Sheldon, Leonard, Howard et Raj. C’est 4 personnages sont à ranger dans la catégorie geek « scientifique ». Ça m’a d’ailleurs fait très plaisir de sortir du cliché informatique, parce que mine de rien, les plus gros geek de cette planète sont surement les scientifiques, rien qu’à voir ce qu’ils font du LHC .

Le principal attrait de cette série est sont humour qui avait le don de faire rire essentiellement la catégorie des geeks (Il faut que j’arrête de mettre « geek ». Je vais donc dire « Nous »).

Nous sommes depuis toujours considéré comme maladroit avec le sexe opposé. Affirmation qui tent de plus en plus à devenir fausse, même si les relations sociales ne seront jamais notre point fort. Et « The big bang theory » ce devait d’exploiter ce point faible.

Ce n’est certainement pas l’humour que je préfère, loin de là, mais il en faut pour tout les goûts. Ici au moins le geek ne ressemble pas à un débile mental comme dans « The IT crowd ».

Certaines scènes resteront à jamais gravée dans ma mémoire, comme ce sublime robot de combat inventé par Howard.

Mais voila après une saison 3 à bout de souffle et le début d’une saison 4 complètement centrée sur l’humour relationnel, trop c’est trop ! De plus en plus, cette humour qu’un de mes amis qualifie de « friends like » pourri complètement la série, 80% du temps, l’histoire tourne autour d’une fille, de drague ou de problème de solitude. Le constat pour moi est sans appel : il y a de moins en moins d’humour geek.

Pourquoi, ho grand pourquoi ce revirement ? Je ne vois que 2 raisons possibles :

  1. Les auteurs sont en manque d’inspiration.
  2. Fort de leur succès, les auteurs veulent créer un humour « tout publique » et plus accessible...

Dans le premier cas, si vous n’avez pas d’inspiration, arrêté tout simplement, et reprenez par la suite avec une bonne saison bien comme il faut plutôt que de nous servir des redites et de l’humour moyen.

Dans le deuxième cas, vous êtes impardonnables, car vous sciez la branche sur laquelle vous êtes assis.

En résumé, moins de girl et plus de 42 !