var Phenix = function () {

Troll du Web depuis 1996

Si Shutter ne permet plus d’éditer les captures

J’aime beaucoup utiliser Shutter pour gérer les captures d’écran, en particulier parce qu’il intègre un éditeur très simple qui permet les opérations les plus courantes sur une capture d’écran : entouré, ajouter une flèche, un cadre, ...
Je suis tombé sur un bug pas cool : le bouton édité ne fonctionnait pas/plus. J’ai corrigé.

Si le bouton éditer de Shutter est grisé, il suffit d’installer libgoo-canvas-perl pour corriger le problème :

  1. sudo apt install libgoo-canvas-perl

C’est un peu bête que ce ne soit pas une dépendance du paquet Shutter... Mais bon, ce sera peut-être corrigé dans le futur...

Voir en ligne : Shutter Bug : Can’t edit

Une argumentation négative de Wix

Sur la liste SPIP-User, est passé un mail bien cool d’Amilcar qui argumente contre la plate-forme Wix.


Voici une argumentation négative de Wix :

Je ne parle pas du payant : un hébergement mutualisé chez ovh + un nom de domaine coûte aux environs de 30€/an.

Chez wix sans pub 99€ par an minimum.

L’impossibilité de transférer ses données :

le jour où vous en avez marre de Wix, hé bien vous êtes bons pour tout recommencer !

Profondeur de navigation : Deux niveaux maximum sont possibles.

Optimisation pour les moteurs de recherche (SEO) : impossible de personnaliser l’attribut ALT pour les images utilisées dans les articles de plus google pénalise les sites en wix.

Statistiques de fréquentation : obligatoire de passer par Google Analytics.

Newsletter : ne propose pas de fonction de double opt-in.

Smartphone : Si vous voulez obtenir un bon affichage sur mobile, vous devrez organiser manuellement les éléments de votre site, contrairement à un éditeur dit « responsive » où l’affichage s’adapterait automatiquement.

Squelettes ou templates : il est impossible de changer de modèle une fois qu’il a été choisi. Certains éléments clés ne peuvent pas être modifiés : le nom du site qui s’affiche dans l’url et le thème graphique.

https : ce que ne dit pas le site c’est que dans l’achat du nom de domaine, leur certificat n’est pas sécurisé SSL. L’adresse est en "http" et non "https".

FTP : si vous faite un site chez Wix (même en payant) aucune possibilité de faire une sauvegarde locale sur FTP (très fâcheux), mais s’arrête pas là. Une redirection de site vers un nom de domaine extérieure n’est pas possible non plus htaccesredirect / 301 ou faire pointer le site sur des ns 1 et ns 2 extérieures

PUB : recevoir à tout moment des messages et des contenus promotionnels de la part de Wix ou de ses partenaires, par courrier, par e-mail ou via toute coordonnée que vous nous fournissez (y compris votre numéro de téléphone pour des appels ou des textos).
De la pub Wix vient s’insérer un peu partout (y compris inopinément dans le header et footer de votre site). Ceci vaut pour la formule gratuite et la 1re formule payante

Trop de fonctionnalités graphiques tuent la fonctionnalité graphique. Vu le temps qu’on a passé sur un site de rien du tout, à éplucher toutes les possibilités de bouton, menus, diapos, couleurs, animations… On ne veut même pas imaginer le temps que vous passerez vous, pour la réalisation d’un site qui vous tient à cœur.
De plus, permettre à chaque élément d’être personnalisé aussi différemment peut nuire à l’unité visuelle du site.

Wix n’est pas "open source", ce qui signifie qu’il ne livre pas son code à qui veut (contrairement à SPIP). Concrètement, vous n’aurez pas toute une communauté de développeurs pour améliorer le système en permanence et proposer un tas de plugins (= fonctionnalités) gratuits. Si vous choisissez Wix, vous ne pourrez faire vos choix de fonctionnalités que dans ce que l’équipe Wix aura à vous proposer.

Conditions d’utilisations : alors le site vous appartient ou pas ?

permettre à Wix d’utiliser de manière perpétuelle, dans le monde entier et gratuitement, une version de votre Site d’Utilisateur (ou toute partie de celui-ci) aux fins d’activités promotionnelles ou de marketing de Wix, en ligne et/ou hors ligne, et de la modifier dans des limites raisonnables au regard des fins visées, et renoncer à toute réclamation contre Wix ou toute personne agissant en son nom concernant les droits moraux, les droits d’auteur ou tout autre droit, passé, présent ou futur, dans le monde entier, que vous pourriez détenir dans ou en rapport avec votre Site d’Utilisateur s’agissant de telles utilisations présentant un caractère autorisé et limité.

Entre Wix et vous, vous posséderez la propriété intellectuelle se rapportant à votre Contenu d’Utilisateur, y compris l’ensemble des conceptions, images, animations, vidéos, fichiers audio, polices, logos, illustrations, compositions, œuvres d’art, interfaces, textes, œuvres littéraires et tout autre matériel créé par vous. Vous accordez à Wix une licence et un droit exempt du versement de royalties, perpétuel, irrévocable, non exclusif, incessible et pouvant faire l’objet d’une sous licence pour utiliser votre Contenu d’Utilisateur (en tout ou en partie) dans le monde entier afin de vous fournir les Services Wix, et comme spécifié dans l’article ‎2.2(5) ci-dessus.


En complétement, RealET donne une jolie liste de liens :

https://www.pyrat.net/Jimdo-un-choix-risque.html : tu peux remplacer Jimdo par Wix
https://www.websitetooltester.com/fr/tests/wix
https://www.pyrat.net/Le-bilan.html (le bilan d’un stagiaire il y a un an).
https://www.rankfirstlocal.com/blog/are-wix-websites-good-for-seo/


Tor sous Linux

Petit bricolage du jour : installer « globalement » Tor sur une machine Linux (ici, Linux Mint 18.1).

Attention :

Ce n’est pas la façon recommandée de faire, Tor recommande d’utiliser le Tor Browser et non pas cette méthode !

Rappelez-vous également que Tor est un outil, mais que ce n’est pas magique !

On commence par installer et lancer Tor :

  1. sudo apt install tor
  2. sudo service tor start

Cependant, Tor n’est pas un proxy http. C’est la porte d’entrée sur le réseau Tor, mais tout seul, cela ne fonctionne pas.

Pour utiliser Tor correctement, il faut se connecter via un proxy. Ici j’installe Privoxy qui, entre autre à aussi la bonne idée de filtrer les indésirables et d’être facile à configurer pour fonctionner avec Tor :

  1. sudo apt install privoxy
  2. sudo service privoxy start

Pour activer Tor et Privoxy, éditer le fichier /etc/privoxy/config et dé-commenter la ligne :

  1. forward-socks5t / 127.0.0.1:9050 .

Quand ça roule, on modifie le proxy système :


Un RAID1 à partir d’un disque dur existant

J’ai un disque dur de 3 To qui servait essentiellement à stocker tous mes médias. Il est loin d’être remplit et je devrais être en paix pendant un moment (avant de doubler et de passer à 6 To, en espérant que d’ici là, les prix soit devenu raisonnable)

Par contre, aucun backup, nada... N’aillant aucun disque dur de taille équivalente ou supérieur. Du coup, c’était un peu stressant, aillant déjà perdu des données.

Du coup, j’ai acheté et installé son petit frère et fait un RAID 1.
C’est assez simple à réaliser sous Linux, cela prend juste pas mal de temps :

  1. On commence par formater la nouvelle bête, j’ai utilisé l’utilitaire de disque de ma distribution. Peu importe.
  2. Ensuite, il faut créer un RAID d’un seul disque : sudo mdadm --create --verbose /dev/md0 --force --level=1 --raid-devices=1 /dev/sdx.
  3. Maintenant, on peut formater la nouvelle partition md0 et copier les fichiers dessus.
  4. Quand la copie est terminée, il reste à ajouter le second disque dur au RAID : sudo mdadm --grow /dev/md0 --raid-devices=2 --add /dev/sda1.

Il est possible de voir le statut du RAID : sudo mdadm --detail /dev/md0

Source : http://askubuntu.com/questions/526747/setting-up-raid-1-on-14-04-with-an-existing-drive#526785

J’ai quand même eu un souci, quand j’ai voulu ajouter le second disque dur, il était monté. Ce qui semble être une mauvaise idée car le détail me sortait un truc du style :

  1. Number Major Minor Raid Device State
  2. 1 8 65 1 active sync /dev/sdxx
  3. 0 0 0 0 removed /dev/sdxx

C’était chiant, car la synchro RAID ne se fait pas du coup.
Par bonheur, j’ai trouvé une collection de commande pour mdadm. Entre autre, il propose cette commande pour ajouter un disque :

  1. mdadm --add /dev/md0 /dev/sdxx

Cela a résolu mon problème, ce qui est quand même bien cool !

Du coup, la synchro c’est lancé !

  1. Number Major Minor Raid Device State
  2. 0 8 16 0 active sync /dev/sdb
  3. 2 8 48 1 spare rebuilding /dev/sdd

Par contre, ça prend un temps bête ces conneries... Toute la nuit n’a pas été suffisant.


Fatigué

Je suis

Fatigé de faire et refaire les mêmes site internet, les mêmes modules, les mêmes spécification.

Je suis fatigué de jongler entre les différents CMS qui sont tous aussi bête les un que les autres. Ils fonctionnent selon leur logique interne, qu’il faut comprendre chaque fois, ça fatigue.

Je suis fatigué de répondre au téléphone pour expliquer que, oui, j’ai bien reçu le mail qu’ils ont envoyé il y a moins de 2 heures, mais que non, je n’ai pas encore pris le temps de répondre.

Je suis fatigué des clients qui veulent absolument utiliser des liens ouvrants, malgré le fait que ce soit une mauvaise pratique trop répandue. Expliquer prend du temps, surtout quand personne n’écoute vraiment.

Je suis fatigué de répondre aux mêmes questions.

Je suis fatigué des gens qui ont été « assignés » à la gestion du site web et qui ne font aucun effort pour comprendre par eux même le fonctionnement de leur outil.

Je suis fatigué des gens qui préfèrent m’envoyer un mail pour me demander comment recadrer une image dans Wordpress, plutôt que de chercher quelques minutes supplémentaires, ou de regarder un des 2000 tutoriels qui doivent exister sur le sujet.

Je suis fatigué des gens qui attendent tout de l’informaticien et ne font aucun effort pour comprendre l’outil.

Je suis fatigué des gens pressés.

Je suis fatigué des gens qui envoie un email le matin et appel l’après-midi pour avoir une réponse plus vite.

Je suis fatigué des gens qui écrivent en couleur dans les mails des autres au lieu de faire des citations de ce à quoi ils répondent.

Je suis fatigué de créer des comptes Google pour d’autres afin d’obtenir un code Google Analytics et qu’ils puissent mettre en évidence l’inutilité de leur site.

Je suis fatigué des gens qui n’utilisent pas « répondre à tous ». Me forçant à transférer des mails aux gens que cela concerne vraiment.

Je suis fatigué de « répondre directement aux clients » parce que le chef de projet n’a pas le temps.
Ce qui, par la force des choses, fait de moi le nouveau chef de projet.

Je suis fatigué de recevoir des mails en Comic Sans MS.

Je suis fatigué du manque de vocabulaire technique des gens. De leur manque de culture Web.

Devant cet état de fatigue, deux choix s’offrent à moi :

  • Changer de métier.
  • Changer d’employeur.

Comme il est plus facile de changer d’employeur que de métier, c’est par cela que je vais commencer !